l'ossature

Publié le par famille solle

Et puis, l'ossature : voici les photos de mardi (ça a commencé lundi 16 juillet mais j'ai effacé la photo par inadvertance) :

Ici, la facade sur avec notre grande serre au centre :

Finalement, une fois à l'intérieur, ça paraît tout de même moins petit... Ouf !

De l'intérieur : elle va être grande, notre serre ! On va avoir chaud en hiver !

Et le jeudi soir, ça donnait ça :

 

 

On dirait un chateau, n'est-ce pas ? Et bien non, elle ne devrait faire "que" 154 m carrés. C'est déjà pas mal...

 et voici les photos de vendredi :

C'est de l'art, tout simplement...

Ici, il y aura les escaliers.

Maintenant, nous allons passer l'huile dur sur le bois qui restera hors paille et attendre zinguerie et tuiles avant de nous lancer dans la paille !

D'alleurs, on vous a dit à tous de venir nous aider autour du 1er août : et ben, finalement, ce sera plus autour du 6... Et même plus tard... Le toit risque de tarder...

On vous tient au courant !

Bon, ben, ça y est, on sait : le chantier paille commencera le samedi 4 août ! On vous attend avec impatience !

La zinguerie est posée, mon père, Philippe et Yannick ont coffré les dessous de toit (ça porte un nom de maion de chevaux, mais j'ai pas bien retenu...)

Formule magique du vendredi 27 août :

Abracadabra, ambroisie, ça suffit !

Nan, mais !

Hier, nous avons eu un orage terriiible... Comme le toit n'est pas terminé, nous avons vraiment eu peur pour l'isolation du toit qui était déjà posée... Et bachée... Sur le toit : laine de bois de 30 cm... Bon, finalement, ça n'était que très peu mouillé et en plus, ça sèche ! Si si ! ouf !

l'isolation est sauvée. Par contre, il va nous falloir un pont-levi pour entrer dans notre château :

 

Ca en jette de construire un chateau, non ?

Et voilà, ma belle voiture transformée en fusée bambou, vroummm.

C'est évidemment pour les angles.

En effet, comme notre maison a un étage, nous avons des grosses poutres dans les angles de l'ossature. Or, il va falloir remplir ces angles... Une des techniques préconisée par "le pailleux" est de réaliser des angles avec le bambou et de remplir ensuite de mélange paille chaux. Mais Je crois que Yannick a une autre technique : à suivre...

 Et voilà qu'en arrivant pour venir travailler, que voit-on avec Romain ?

9a commence à m'énerver ! Et romain aussi :

la ! :

Bon, autrement le toit avance :

 

Et puis, nous avions un petit problème : les contreventements... Après avoir questionné le réseau (merci Seb) des compaillons et avoir discuté avec notre charpentier, Yannick a enlevé les contreventements d'est et d'ouest.

 

 

Pendant ce temps, avec Romain, nous avons réalisé un reportage animalier :

En déplaçant une des futures courges de la foire à la courge de Montmelas, nous avons trouvé une maison toute blanche :

Et qui a sorti ses petites pates ?

Et oui, c'est l'araignée !

Et Yannick travaille, travaille...

Bon moi aussi : j'ai aménagé notre magnifique butte qui devrait nous protéger un peu du bruit du voisin menuisier... Personne n'y croit vraiment mais moi, j'suis contente de l'avoir ma p'tite butte. J'vous la remontrerai quand elle sera devenue très belle... En attendant :

Les fraises.

La menthe poivrée.

Romain qui plante un pépin de pomme.

Romain qui escalade la butte : au moins elle servira à ça ! Vive l'aventure ! Et Yannick travaille, travaille...

 On voit d'ici notre puits canadien : il arrivera dans la maison par notre cuisine.

Pour Régis : le puits canadien est un long tuyau (40 mètres) qui passe sous terre (à 2 mètres de profondeur) et arrive dans la maison.  Dans ce tuyau, passe l'air qui va alimenter notre maison : nous n'aurons pas les petites tablettes sous les fenêtres qui font entrer l'air froid pendant que la VMC simple fait sortir l'air chaud, non, non.

Chez nous, l'air entrera par le puits canadien : comme il sera allé sous terre et qu'il fait toujours 15 degrés environ à cette profondeur, l'air aura été réchauffé en hiver (exemple : s'il fait 0 dehors, l'air arrivera à 7 degrés environ dans la maison : 15 divisé par deux) et rafraichi en été (exemple : s'il fait 30, l'air arrivera à 30 -7 = 23 degré environ). Je ne suis pas sûre d'être claire...

Ensuite, cet air réchauffé passera par la VMC double-flux : dans chacune des pièces de la maison, d'autres tuyaux amèneront cet air après qu'il soit passé par un échangeur de chaleur. C'est à dire que la chaleur de l'air de notre petite maison qu'on aura chauffé (20°), avant de partir dehors, donnera son énergie à l'air qui entre.

Ainsi, dans chaque pièce, l'air sera amné et sorti en prenant soin de ne faire sortir que l'air et pas sa chaleur. C'est magique ! Cela signifie aussi que notre maison sera sans arrêt aérée : même pas besoin d'ouvrir les fenêtres ! Un air toujours sain dans nos petites narines.

 

Publié dans murs

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article